Trois jours pour visiter Edimbourg

Classé dans : Accueil, Ecosse, Europe | 0

L’Écosse est un pays qui m’a toujours fasciné tant pour ses mystères que pour ses paysages riches d’immenses plaines, de montagnes, de vieux châteaux et de lacs où la nature vous fait rappeler à chaque instant qu’elle est reine. 

Ingrid et moi n’irons malheureusement pas nous aventurer dans les profondeurs Écossaises sur les routes sinueuses des campagnes, gardant cette idée dans un coin de nos têtes pour plus tard. Notre weekend nous le passerons à Edimbourg, la capitale.  

 

Départ pour Edimbourg

 

  

Calton Hill

 

La ville est petite, les principaux centres d’intérêts sont concentrés sur une seule région de la carte et cela nous soulage, nos pieds et nous. La ville est construite sur des collines volcaniques, on monte, on descend, idéal pour faire travailler vos petites gambettes. 

Nous avons visité Calton Hill, un des points culminants d’Edimbourg, nous nous sommes empressées de voir de nos propres yeux cette vue de carte postale.

 

 

Edimbourg
Edimbourg

Arrivée en haut de la colline, après deux ou trois petites glissades car je n’avais pas les chaussures adaptées pour marcher dans la terre boueuse, un véritable tableau se dresse sous mes yeux. Edimbourg se dénude pour nous, les lumières font scintiller la ville et lui amènent de la magie comme on l’imagine en lisant un conte de fée. Sous nos pieds la ville est comme une petite étoile qui brille dans l’espace noir, même le paysage sombre au loin et les vents venus de la mer du Nord semblent s’incliner devant la majestuosité des lieux. Après beaucoup de photos et une bonne dose d’émerveillement nous continuons notre chemin sur la colline et nous apercevons, dans l’obscurité et dans un rideau de brouillard, la silhouette du National Monument. Là je comprends le surnom d’Athènes du Nord que certains écrivains attribuaient à la ville.   



Nous descendons la colline pour arpenter les rues d’Edimbourg couvertes par un rideau de vent glacial qui vous transperce le corps de partout. Edimbourg est une ville qui fut éprise d’un élan intellectuel conséquent ainsi dans les rues vous pourrez croiser David Humes ou encore Adams Smith le père de l’économie. La ville prend toujours soin de vous rappelez ses richesses culturelles, tant par ses statuts de grands hommes qu’elle expose fièrement que par son château qui trône et veille hardiment sur la ville. 


 

Cathédrale Saint Gilles

 

 

Le château d’Edimbourg

 

 

 

Le long des rues est jonché par des bâtiments en pierre noircies et fumées en bas desquels se trouvent des petits restaurants, des pubs ou encore des artisans qui dépeignent sur leurs vitrines les clichés écossais allant des vestes en tweed et au kilt aux motifs tartan. 

J’ai toujours ce sentiment quand je me balade et que j’observe cette ville, qu’elle renferme quelque chose de mystique. Le genre d’endroit qui fait naître des légendes dans nos têtes. Ce n’est certainement pas une coïncidence si J.K Rowling aurait puisé l’inspiration de l’histoire d’Harry Potter dans un salon thé au coeur de la ville.

 

Vieux College

 
Edimbourg est donc une ville imprégnée par sa culture et par son histoire, couplées subtilement au folklore écossais. Evidemment, tout ceci fait que le temps d’un week-end la magie opère. De cette manière vous voyagerez au coeur d’une aventure où votre imagination sera très certainement mise à contribution.

 

Marché de Noël

 

Aurélie

 

Texte écrit par Aurélie

Epingler cet article sur Pinterest

Laissez un commentaire