C’est décidé, je me lance pour mon tour d’Amérique du Sud. Après une année à mettre de l’argent de côté, je prépare méticuleusement mon itinéraire pour visiter 6 pays en sac à dos durant 6 mois. C’est un peu comme Pékin Express sans Pékin et sans l’express. Le but ? M’enrichir humainement et aussi découvrir ce que la nature a à m’offrir. Le billet pour le Brésil étant trop cher, je décide pour commencer de passer par la Guyane Française et d’y rester une semaine avec la personne qui m’accompagne. On a de la chance, ses parents connaissent quelqu’un qui vit là bas et qui pourra nous héberger.

C’est ici que l’aventure démarre, direction Cayenne.


Guyane française

Cayenne

 

Cayenne est la capitale de la Guyane Française. Ce sera donc notre point de départ pour toutes nos excursions. Cayenne respire la nature, elle est bruyante aussi mais joyeuse. Les portes des maisons restent ouvertes. Ici il fait chaud alors autant vous dire que non, on ne ferme pas les portes d’entrée. Nous sommes accueillis comme des princes. On s’installe puis on va faire un tour, voir comment organiser les excursions.



Le marché de Cayenne est immense. On ne sait pas où donner de la tête. Cependant nous décidons de rester manger une soupe locale dans un petit restaurant sur la place des palmistes que je vous conseille d’aller voir si un jour vous êtes dans la région. Quant à notre hôte, elle connais tout le monde et nous fait visiter un peu plus la ville notamment une école car celle ci est professeur.



Quartier de Chicago, pas le meilleur endroit à fréquenter car c’est la que se situent la plupart des dealers. Mais c’est là que nous prendrons notre taxi collectif pour aller à Kourou. Le taxi à Cayenne étant extrêmement cher, le taxi collectif reste le moyen le moins cher d’y accéder. Par contre il faudra attendre que le taxi soit complet pour partir.

Temps d’attente : 2h.

Nous sommes serrés comme des sardines, la musique est à fond, ambiance locale garantie. Tout en sachant que la conduite en Guyane est très folklorique, j’ai bien du vasciller une à deux fois sur mes voisins.


Kourou

 

Première excursion choisie, les îles du Salut. Notre point de départ sera à Kourou car c’est de là que partent les catamarans. Kourou est aussi la ville où se situe le centre spatial Guyanais ou nous irons faire un tour. Malheureusement il n’y a pas de lancement de fusée lors de notre venue. Too bad ! Ici nous logeons chez un couple en AirBnb qui possède une grande maison ainsi qu’un jacuzzi dans leur jardin. A noté : la gentillesse du couple qui nous a proposé de nous emmener au point de départ de l’excursion en voiture.


Sur la route de la base spatiale de Kourou

 


Iles du Salut

 

Les îles du Salut sont constituées par trois îlots d’origine volcanique rattachés à la Guyane mais seulement deux d’entre elles sont ouvertes au public à ce jour. Ces îles que l’on appelait autrefois « Île du diable » ressemblent aujourd’hui à un havre de paix (lorsqu’il n’y a pas trop de touristes). Ces îles sont chargées d’histoire car si aujourd’hui on peut s’y balader sans problème, elles servaient avant de prison. Les déportés politiques ont d’ailleurs laisser place aux esclaves.

Cette excursion est pour moi la plus belle. La nature a repris ses droits sur la prison et laisse place à de beaux paysages.


Au détour d’un chemin, je suis tombée sur une pluie de Aras. Des rouges comme des bleus installés là par dizaine, sur une sorte d’ancienne grande volière à taille humaine, la porte ouverte.  Ils étaient libres, le spectacle était magnifique.

Après cette belle journée, nous devions rentrés à Cayenne. D’autres personnes qui faisaient l’excursion en même temps que nous rentraient aussi à Cayenne et nous ont gentiment proposé de nous ramener en voiture. Cela nous à donc évité de prendre le taxi collectif qui aurait été galère. D’ailleurs ces personnes faisaient la même excursion que nous le lendemain et nous ont proposé de nous emmener avec eux en voiture aussi. Et hop, un souci en moins.


 

Si vous aussi vous souhaitez effectuer cette excursion en catamarans comme nous, vous trouverez toutes les informations nécessaires en cliquant ici.


Zoo de Montsinéry

 

Le Zoo de Montsinéry est une pépite. Il ressemble plus à une réserve naturelle dans laquelle on peut se balader qu’à un zoo, et c’est là tout son charme. Une énorme partie se fait donc dans de grands espaces naturels où les animaux peuvent se pavaner seul. N’imaginez pas non plus pouvoir faire la bise à un lion cependant il n’est pas rare de croiser de petits macaques au loin. Très belle étape à faire en Guyane. 🙂

 

Pour plus d’informations sur le site, cliquez ici.

Horaires : Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h30. Et même les jours fériés! (Attention dernière entrée à 16h30)

Tarifs : 

  • Adulte :  16,50 €
  • Enfant (3 à 12 ans) :  10,00 €
  • Enfant de – 3 ans :  Gratuit

Les marais de Kaw

 

Dernière étape avant le départ pour le Brésil, les marais de Kaw. Cette excursion va nous permettre de voir des Caïmans. Kaw n’étant pas la porte à côté, nous devons faire du stop et ce n’est pas gagné d’avance MAIS nous arriverons quand même à l’heure au point de rendez vous pour notre avant dernière nuit en Guyane. Ces marais sont en fait une réserve naturelle remplie d’animaux sauvages (beaucoup d’oiseaux : héron cocoï, moucherolle, urubu, l’aigrette blanche) dont nous parlera le guide le lendemain matin avec passion.

Ce soir donc je vais dormir dans un écolodge nommé « le Morpho », une sorte de petit bateau qui peut accueillir jusqu’à 18 personnes en journée et 12 si vous souhaitez y passer la nuit. L’apéro se prend sur le toit du bateau et la nuit tombée, notre guide ira chercher des caïmans à mains nues dans ce fameux marais.

Vous pouvez réserver votre excursion sur leur site directement en cliquant ici.


 

Excursion terminée, je retourne à Cayenne pour une dernière nuit avant mon départ pour le Brésil !

 

Article écrit par Ingrid


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.