Jour 2 : Le réveil à San Francisco

7h00

mes yeux s’ouvrent doucement après une nuit de presque 12h. Le matelas est trop confortable on dirait un nuage de coton qui aspire le corps. Grace à tout ça, mon corps est réparé et prêt à affronter cette journée.

On échange avec Ingrid sur comment on a vécu notre nuit par rapport au décalage horaire. Elle m’explique que son sommeil a été chahuté par de nombreux réveils, je lui rétorque que le mien ressemblait plus à une plongée dans un profond coma. La matinée a été plutot tranquille. On est sorties faire quelques courses avec Ingrid et chercher nos petits déjeuners. On s’est installées dans notre chambre pour manger à la bonne franquette.

San Francisco
Petit déjeuner made in Starbuck x Nutella acheté chez le vendeur du coin

La météo annonce finalement un ciel très couvert et beaucoup de vent. On décide donc de commencer à découvrir San Francisco par le sud. On essaie en parallèle de se renseigner sur les conditions climatiques à Yosemite pour voir si les routes qu’on emprunte sont accessibles. On a jusqu’à minuit pour annuler notre réservation. Si jamais les routes sont impraticables, c’est ce que nous devrons faire. Apparemment une tempête se prépare mais j’ai trop envie d’aller à Yosemite pour me résigner à annuler. On prendra la décision ce soir.

11h00 c’est parti, armées de quelques dollars en poche, de la carte de San Francisco, d’un appareil photo et de baskets bien solides, nous sommes prêtes à arpenter la ville. Le métro c’est comme à Londres, on recharge une carte avec de l’argent. Pour moi rien de difficile. Le train nous dépose à 16th Street Mission. A la sortie on voit des barrières et des gens attroupés derrière armés de leurs smartphone et appareils photo. On se fraye un chemin à travers la foule pour satisfaire notre curiosité et là surprise !! Un défilé en l’honneur de la journée de la commémoration de tous les morts de guerres. Il y avait divers danseurs et artistes costumés qui représentaient je pense des écoles, des églises, des associations… De la musique, des gens de toutes origines qui font la fête, dansent et paradent ensemble… San Francisco nous sert un plateau de ce qui fait sa marque de fabrique : la diversité et la tolérance. Je m’émeut devant ce spectacle atypique qui m’arrache une larmichette.

Ensuite nous sommes passées par Clarion Alley, c’est une petite rue tapissée de street art. C’est pour moi un passage obligé de San Francisco car les fresques sont magnifique et renvoient beaucoup de messages politiques en prônant souvent le respect, la tolérance, la justice et en dénonçant le racisme et la violence. Je croise beaucoup de gens au look atypique mais personne ne juge. C’est même incroyable les gens nous font des compliments quand ils nous croisent ! Ça ne nous arrive jamais en France.

Le vent fouette mon visage et s’engouffre vicieusement sous mes vêtements. Je peste contre les conditions météo pendant qu’on marche dans le quartier gay. Je croise deux hommes en couche culotte avec un maillot de NBA. C’est normal, c’est San Francisco. Ensuite Ingrid a tenu à passer par le « quartier hippie », c’est bizarre ça ressemble un peu à Camden au niveau des enseignes des boutiques. On est rentrées dans une boutique vintage qui nous a offert un vrai retour dans le passé. On y trouve des vêtements des années 20 aux années 80. A l’intérieur, les odeurs sont un voyage temporel sensoriel. On sent presque ici toute l’âme et toutes les histoires que renferment chaque objet. C’est assez amusant de laisser aller son imagination pour essayer de trouver leurs origines, par qui ils ont été portés, à quelle occasion… etc

San Francisco
Magasin 100% Vintage

Après une balade au Golden Park et un bon Hot Dog pour satisfaire nos estomacs on s’est dirigées vers les fameuses « painted ladies ». Ce sont des maisons colorées au style victoriennes. On les croirait tout droit sorties d’un film de Tim Burton. Des maisons de poupées, à la fois innocentes et fières qui reflètent l’architecture originale de la ville. Après 17km de marche nous voilà de retour à l’hôtel. On est encore passées devant plein de SDF. Ça me fait mal tous ces gens à la rue. C’était une belle journée où j’ai pu découvrir San Francisco a travers des lieux qui font sa renommée mais aussi grâce à des rues plus intimes et cachées. C’est ça l’intérêt de marcher.

J’ai apprécié la politesse des gens et leurs remarques attentionnées et sympathiques. Pour ce qui est de ce que je pense de la ville, j’attends d’en voir plus avant de me prononcer. Il me reste demain pour ça.

To be continued…


3 Comments

LaptitefamilleBaroudeuse · 27 mai 2019 at 8 h 27 min

Voilà un séjour qui commence plutôt bien, Calrion alley, voilà typiquement le genre de quartier que je n’aurais pas manqué non plus !
Bonne continuation, le temps va s’améliorer, on croise les doigts 🙂

    Desplanssurloreiller · 27 mai 2019 at 15 h 14 min

    Merciiiii, oui le temps devrait s’améliorer déjà aujourd’hui et dans les parcs la température va vite grimper 😊

Chacha Aventurière · 28 mai 2019 at 6 h 26 min

San Francisco dans toute sa splendeur
J’ai eu beaucoup de mal aussi avec les SDF
A demain les filles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.