Jour 1 : Arrivée a San Francisco 18h14

La nuit fut courte. Mon cerveau était torturé entre l’excitation de la découverte, la peur de l’inconnu, ma phobie de l’avion et la conscience de l’éloignement de mes proches. A 5h00 du matin je me résigne devant mes paupières qui ne demandent qu’à s’ouvrir comme pour m’obliger à regarder en face ce qu’il m’attend. Un dernier câlin dans le cou d’Ingrid pour me réfugier dans ce que je considère comme mon petit nid douillet et pour m’imprégner de son aura réconfortante.

7h00 c’est le départ, on opte pour un chauffeur uber pour plus de sûreté. On partage notre trajet avec une nageuse qui se rend en Slovaquie pour s’entraîner avec son équipe. Le chauffeur s’en amuse et dit qu’il préfère notre destination.

Le vol est long, un peu plus de 10h. C’est un A380 avec sa carlingue éclatante qui nous transportera au porte de mon rêve. L’ouest. Cet avion est un oiseau majestueux qui semble défier toutes les lois de la physique. On dirait qu’il définit un trajet d’escalator horizontal dans ciel.

12h heure locale nous atterrissons. Avant de quitter l’avion, je demande pour visiter le cockpit de ce joyau de la construction humaine. C’est avec des étoiles dans les yeux que je questionne le commandant de bord et son copilote sur cette machine intriguante. Ils se prêtent tous deux au jeu tandis que je bois leurs paroles.

Mon corps résiste étonnement bien à la fatigue jusqu’au passage des douanes. Environ 2h d’attente. L’angoisse. Mes jambes commencent à trembler. Pour rejoindre notre hôtel nous empruntons le Bart, c’est le nom qu’il donne au métro ici.

Ma tête commence à me jouer des tours, mes muscles faiblissent, je sens que mon corps réclame du repos mais mon cerveau est déboussolé par la lumière du soleil qui transperce mes yeux.

Powell street, union square. Nous voilà enfin arrivées au cœur de San Francisco. Le ton est donné. Musiciens de rues, klaxons des voitures, brouhaha de la foule. Entre touristes, badauds, locaux, les SDF qui quêtent, je me sens comme dans un capharnaüm. Je porte le sac à dos et deux valises que je pousse avec les dernières forces qu’il me reste et j’avance tel un gladiateur dans l’arène.

L’arrivée à l’hôtel est mon premier salut. C’est immense, ça fourmille encore dans le hall de la réception et puis le calme et la propreté de la chambre. Je revis.

Avec Ingrid on se met d’accord pour ne pas se dormir tout de suite. Il est environ 15h on ne doit surtout pas céder à la tentation du sommeil si on veut s’adapter correctement et rapidement au décalage horaire. Direction Nike pour trouver une paire de basket pour Ingrid.

Je croise beaucoup de SDF, certains me pincent le cœur, d’autres m’effraient un peu avec des regards très peu commodes. J’ai parfois eu un sentiment d’insécurité. Les enseignes et les rues sont originales, je regrette de ne pas avoir l’énergie nécessaire pour immortaliser mes idées en photo. Mon corps n’y arrive plus. San Francisco attendra.

Un burger chez Jack in the box, une vue panoramique sur la ville depuis notre hôtel et voilà que mon corps tire sa révérence.

Il est 18h43, j’ai fini d’écrire pour aujourd’hui. Demain il pleut notre programme devra être revu. On s’est promis une grasse matinée pour récupérer au mieux. On verra ce que décideront nos organismes.

To be continued…


8 Comments

Chacha Aventurière · 26 mai 2019 at 19 h 36 min

trop classe l’idée du journal de bord … je suis

    Desplanssurloreiller · 27 mai 2019 at 15 h 12 min

    Merci pour le compliment 😘 C’est Aurelie qui va être contente que ça plaise hihi ! On se retrouve pour la suite des épisodes 😊

Mélissa | Pétrin Express · 26 mai 2019 at 20 h 57 min

Bon voyage les filles, profitez bien ! On a hâte de suivre vos aventures 🙂

Pour l'amour du voyage · 27 mai 2019 at 17 h 28 min

C’est vraiment une chouette idée le journal de bord. Pour moi aussi l’Ouest américain et ses grands parcs est un rêve, je dois par contre attendre que mes deux petits poussins grandissent un peu pour le réaliser afin d’en profiter pleinement.
Hâte de lire la suite de vos aventures et de connaître vos impressions sur les parcs.
Profitez bien les filles.

    Desplanssurloreiller · 27 mai 2019 at 17 h 32 min

    Merci beaucoup pour le compliment ! On est super contente, j’ai attendu (Ingrid) 15 ans pour y retourner, tu le savouras d’autant plus lorsque tu auras décidé d’y aller 😊 En attendant, une nouvelle journée commence ici ! Bonne journée à toi 😘

Olivier · 31 mai 2019 at 23 h 32 min

Une très bonne idée ce journal de bord. En plus, San Francisco est ma ville coup de coeur. Bref, j’ai adoré 😉

    Desplanssurloreiller · 1 juin 2019 at 1 h 38 min

    Merci beaucoup ! Et quel quartier as tu préféré à San Francisco du coup ? 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.