New York est une ville que l’on connait même sans y avoir jamais mis les pieds, on s’en est tous plus ou moins fait une idée grâce à Hollywood et aux série américaines qui en font souvent leur théâtre d’action. New York semble pour moi volontairement se complaire de ses clichés. La statue de la liberté est une fierté touristique, les taxis colorent en jaune ses spacieuses rues parsemées de vendeurs de hot dog dont l’odeur vous titille les narines. Les écrans lumineux de Time Square bombardent vos yeux de publicités en tout genre, ça flashe, ça brille, ça vibre, ça flamboie ça nous irradie, New York est là pour nous en mettre plein les yeux comme dans un film.

Si le monde était un être vivant, nul doute que New York en serait un de ses principaux organes.

On sait tous que la grande pomme exerce une influence culturelle et économique à travers le globe. Jusque là je ne vous apprends rien, ce que j’écris, c’est une description que vous auriez pu faire de New York sans même avoir pris la peine de traverser l’Atlantique.

Je ne partage pas ce texte dans le but de chasser des clichés ni dans celui de vous narrer quoi que ce soit d’extraordinaire. Je n’ai pas dormi sous un pont dans le Bronx, je n’y ai pas étudié pendant un an, je n’y suis pas allée pour fonder ma Start Up. Je vais simplement vous raconter ce que nous avons fait pendant neuf jours en tant que touristes normales. Je glisserais de temps en temps des conseils ou des astuces si jamais vous souhaitez vous rendre un jour dans la grande pomme, ça pourrait vous être utile.

Avant de commencer je tiens à chasser une seule idée reçue ; si vous croyez être comme à la maison à New York détrompez vous. C’est comme dire j’ai vu plein de films avec Johnny Depp donc je peux me vanter que c’est mon pote. New York on ne la connait pas tant qu’on ne l’a pas vu, entendu et vécu.

D’abord parlons de toutes ces choses qui m’ont plu, elles sont nombreuses et ne sont pas forcément dans l’ordre affectif, les classer était un exercice trop difficile pour moi.

 


Coney Island : Une vraie parenthèse Américaine

 

Avant de partir mon père m’a dit ceci : « New York, ce n’est pas les Etats-Unis ». Je n’allais pas le contredire, de la même façon que Paris n’est pas la France, New York n’est qu’une vitrine mondiale des USA. Voilà une des raisons pour lesquelles je parle de Coney Island en premier. Située tout au sud de Brooklyn, à une heure de train de Manhattan, Coney Island vous propulse aux antipodes du coeur de New York.

L’horizon se laisse enfin percevoir et n’est plus dissimulée derrière des colonnes de béton que forment les grattes-ciel de Manhattan. Il y a de l’espace, du sable, l’océan et l’air semble se précipiter dans nos poumons pour se vanter de sa pureté.

Ce jour là, le soleil rayonne généreusement sur la plage ou viennent s’échouer les vagues de l’océan Atlantique. Sous l’oeil vigilants des lifeguards, des baigneurs courageux affrontent la température encore basse de l’eau tandis que les rires des enfants s’engouffrent dans les tourbillons de vent. Nous sommes un samedi et si Manhattan n’est pas une représentation originale des Etats-unis je peux vous affirmer que Coney Island en est une. La destination me semble vite apparaitre comme la sortie du weekend des New Yorkais. On y voit des familles et des amis se promener le long de la plage en dégustant des glaces, des hot dog ou des French fries acheté dans les nombreux snacks qui jonchent la plage. Je croise très peu de touristes (ou alors ils se fondent mieux dans la masse que ceux de Manhattan).



Face à l’océan agréablement calme ce jour là, plusieurs manèges s’affolent à leurs facéties et nous offre une ambiance qui flirte avec l’idée que je me fais d’une autre ville des Etats Unis : Los Angeles. On s’amuse, on croise des filles en bikini, on mange des grosses glaces devant la plage en regardant l’océan sous les verres opaques de nos lunettes de soleil et tout ça avec des petits détails qui vous font dire que vous êtes aux USA. Cela peut se voir par les célèbres sauveteurs (lifeguards) et leur planche rouge à la « Alerte à Malibu » ou encore quand vous voyez les américains arborer fièrement leur drapeau et discuter avec vous de la façon dont ils ont vu l’endroit évoluer.



Le seul bémol de notre excursion reste le prix des attractions, 10$ pour un manège adulte. Nous avons décidé d’en tester qu’une pour marquer le coup et notre choix s’est orienté vers le « Cyclone ». Un manège qui déroule un parcours de montagnes russes en bois datant de 1927. Tout est d’époque, j’ai eu l’impression de faire un bond de 70 ans en arrière et d’être dans un parc rétro. Pendant le tour, on entend les vieilles chaines qui amène péniblement les wagons à prendre de la hauteur pendant que la structure en bois craque comme un vieillard qui geint à propos de ses vieux os. Nous avons été très surprises par les flux de sensations que nous a provoqué cette attraction qui ne payait pas de mine aux premiers abords.


Coney Island

Coney Island


Après avoir dégusté un Hot Dog chez Nathan’s il est l’heure pour nous de quitter cette petite lucarne de l’Amérique pour nous rediriger vers Manhattan. En chemin pour rentrer, nous croisons Joey qui nous autorise à prendre des photos dans sa voiture atypique qui ressemble plus à une mini batmobile qu’à ma petite 206. Il exposait sa fierté aux pieds du parc et voulait même nous inviter à parcourir Times Square de nuit à bord de son petit bijou. Après de rapides derniers clichés, nous disons au revoir définitivement à Coney Island qui aura réussi à nous propulser, le temps d’une journée, de l’autre côté de l’Amérique.


 

Comment s’y rendre ?

En métro, comptez 1h de trajet environ en fonction de l’endroit où vous logez. Lignes Q & F jusqu’à la station West 8th Street et lignes D, F, N & Q jusqu’à la station the Coney Island-Stillwell Avenue

Combien ça coûte ?

L’accès au parc n’est pas payant cependant un pass illimité pour les attractions du Luna Park existe. Cliquez sur le lien pour plus d’infos ! Comptez 10$ pour une grosse attraction si vous souhaitez les faire à l’unité. Pour les transports, la Métrocard coûte 32$ pour 7 jours (valable partout dans NY) ou bien 3$ par trajet.

Où manger ? Vous pouvez déguster un célèbre hot dog chez Nathan’s comme nous l’avons fait sinon les snacks ne manquent pas. Vous pouvez aussi simplement prévoir votre pique-nique.

Cotés pratiques : Vous trouverez sur place des fontaines à eau pour vous abreuver ainsi que des toilettes gratuites.

 

Brooklyn : Sur la piste d’un tournage

 

Sans aucun doute l’un des moments que j’ai préféré pendant mon séjour. Il faut dire que quand il s’agit de cinéma et de tournage je suis comme une gamine face à son premier cadeau de Noël. Les coulisses de ce monde m’ont toujours intrigués. Certains veulent volontairement laisser la part de mystère pour ne pas déshabiller le voile de l’écran comme le secret d’un tour de magie. Moi j’ai toujours voulu savoir, j’ai toujours été curieuse de comprendre, de voir l’intégralité du squelette.  L’idée d’aller voir un tournage à New York, je l’avais en tête déjà depuis notre réservation soit six mois auparavant. C’est une activité originale, qui change des principales attractions touristiques de la ville et qui vous permettra aussi de vous aventurer hors des sentiers battus, là où vous n’auriez sûrement pas eu l’idée d’aller si vous n’étiez pas motiver à l’idée de voir une star du petit écran.

Pour avoir la chance de satisfaire cette curiosité il faut s’armer de plusieurs ressources. D’abord il faut savoir chercher, ce n’est pas très difficile aujourd’hui avec les réseaux sociaux et Google je suis très vite tombée sur un site qui recense les différents lieux de tournages à NYC (je mettrais le lien à la fin du chapitre). Quand il y a un tournage l’équipe technique se doit de prévenir le voisinage c’est grâce à ça qu’on peut apercevoir des petits panneaux dans les rues qui avertissent les habitants de l’activité atypique qui se déroulera dans leur quartier. Ces panneaux sont photographiés et partagés par des gens sur le fameux site en question et voilà comment l’information remonte jusqu’à vous. Chaque jour je me rendais sur le site pour voir ce qui allait se tourner le lendemain et là surprise, je lis que la série « VIOLET » (nom de code pour la série Netflix Jessica Jones) sera tournée dans un quartier de Brooklyn en présence de Krysten Ritter l’héroïne de la série. J’en parle de suite à Ingrid qui me suit dans mes idées extravagantes.



Nous voilà donc le lendemain dans le métro direction un quartier de Brooklyn où nous n’aurions jamais mis les pieds s’il n’y avait pas eu ce tournage. Nous nous rendons sur place vers 10h très aléatoirement, le quartier étant réquisitionné pour la journée nous n’avions pas d’horaires exactes à respecter et comptions sur une bonne dose de chance pour ne pas arriver trop tard ou beaucoup trop tôt. Après un rapide tour du quartier où les panneaux de tournage ornaient les arbres nous tombons sur une petite équipe de décorateurs qui s’affalaient à la tache. Ingrid interpella un membre du staff qui nous confia que le tournage débuterait vers 14H. Heureuses de n’avoir rien raté, nous profitons du temps devant nous pour découvrir Brooklyn.

Je m’aperçois très vite qu’on est loin du rythme de voiture de course de Manhattan. On a l’impression de se trouver en banlieue même si j’imagine que ces mots vexeraient les New Yorkais vivants dans les autres Boroughts que Manhattan. Je ne trouve pas une image plus fidèle pour décrire ce que j’ai vu. On est loin des grandes enseignes qui mitrailles vos rétines par leurs faisceaux lumineux puissants, des touristes qui ont le nez collés sur leurs appareils photo et des tours qui s’élèvent au dessus de vous comme une brique de légo géante. Ici on côtoie des petits commerces; des coiffeurs, des restaurateurs, des petites épiceries. On croise facilement des nounous, des gens qui rentrent avec leurs courses, des habitants qui discutent entre eux dans la rue. L’ambiance y est plus intime et conviviale.



13H30, c’est l’heure pour nous de rejoindre notre spot de tournage. A notre retour le décor a bien changé. Des grosses caravanes ont investi les rues, des caméra se sont encrées sur le sol et l’équipe de tournage s’est multipliée et s’agite dans tous les sens. Aucune barrière n’est là pour nous interdire l’accès à quoi que ce soit, nous sommes libres de crapahuter, de passer devant les caméras, de frôler la doublure de l’actrice principale. Nos seules restrictions seront de ne pas filmer et prendre de photo (pour éviter les spoilers) et évidemment de s’éloigner du champs des caméras lorsque l’équipe tourne. Nous décidons de nous faire discrètes et de nous installer dans un coin pour assister respectueusement au tournage sans déranger personne.

Nous apercevons enfin Kristen Ritters qui arrive en mode détente sur l’axe de tournage. Elle échange avec sa doublure en toute décontraction, elle est fraiche, rieuse et semble très professionnelle. Si professionnelle qu’il en est gênant pour nous de lui demander une photo entre les prises par peur de la déranger pendant son travail. Nous avons quand même réussi à prendre notre courage à deux mains et à lui demander. Un gorille du staff présent à nos côtés a commencé à râler suite à notre requête mais l’actrice à tout de suite tempéré les choses avec le sourire nous disant qu’il n’y avait aucun souci. Elle a expliqué à notre agent du KGB qu’elle ferait un plan serré sur la photo pour éviter qu’on voit où elle a été prise. Ainsi elle m’a gentiment demandé mon téléphone en me disant : « On va faire un selfie ! » avec un grand sourire et nous a prises toutes les trois en photo immortalisant ce moment spécial. Inutile de vous dire que je suis repartie avec le sourire comme accroché avec deux cordes à linge à l’extrémité de mes deux oreilles.


 


Pour résumer, ce qu’il faut pour assister à un tournage à New York ? Avoir les bons renseignements, de la patience, de la persévérance et une petite dose de chance. Pensez également à vous montrer respectueux auprès du staff, eux travaillent et n’ont pas forcément envie d’être enquiquiné par des groupies. Il faut mesurer ses ardeurs, savoir se montrer discret et on vous laissera tranquille. Sinon croyez moi cela vaut le coup car c’est un souvenir vraiment marquant pour moi.

Site qui indique les lieux de tournages : http://www.onlocationvacations.com (ils ont aussi un compte twitter du même nom.)

 

Epingler cet article sur Pinterest

 

 

Article écrit par Aurélie


7 Comments

Aurore · 19 juillet 2017 at 9 h 23 min

Who je découvre votre blog et votre article est génial les filles ! Les photos sont belles 🙂
J’ai beaucoup aimé Coney Island, c’était une vraie parenthèse dans mes 10 jours à NY. Mais le parc était fermé quand j’y suis allée, alors j’ai profité de la plage.

    Ingrid · 19 juillet 2017 at 9 h 26 min

    Ohhhh c’est vraiment dommage que tu l’ai loupé ouvert, c’est vraiment une chouette ambiance. Mais bon la plage est super belle et c’est vrai qu’à côté de Manhattan, ca repose un peu 😀 ! On est ravies que le blog te plaise, n’hésites pas à regarder le reste et nous donnez des astuces si tu en as aussi

Candie - Les Géonautrices · 27 août 2017 at 17 h 16 min

Hello !
Sympa Coney Island, je n’avais pas eu l’occasion d’y aller au cours de mon passage express à ne York, mais suite au commentaire d’Ingrid sur mon propre article, j’ai été curieuse 😉 … et ça a l’air bien sympa !!
Et la classe d’avoir eu un selfie avec Kristen Ritter, j’avais pu assister à un tournage aussi, mais j’ai été prise par mes potes en photo en train de discuter avec le réal, mais pas en selfie avec une des star, respect !! 👍🏻😀

    Desplanssurloreiller · 27 août 2017 at 18 h 14 min

    C’est vrai que c’était super chouette ! Et Kristen Ritter est vraiment vraiment cool 😁

Letizia · 2 octobre 2017 at 22 h 48 min

Très sympa l’idée de Coney Island. Je vais voir si j’arrive à planifier ça pendant notre séjour. C’est la deuxième fois que je vais à New York et ça pourrait être une parenthèse sympa pour se changer un peu les idées.

    Desplanssurloreiller · 3 octobre 2017 at 19 h 57 min

    Je te le conseille vivement, c’est un de moment préféré à NYC et effectivement si c’est la seconde fois que tu y vas, c’est l’occasion d’en profiter. Et puis la mer à NY, c’est toujours chouette à voir 🙂 Profites bien de ton séjour. (Et si tu reviens sur le blog demain, une vidéo sera disponible où on voit mieux) Passes une bonne soirée 🙂

Laptitefamillebaroudeuse · 4 octobre 2017 at 10 h 03 min

Très chouette ! Pas de doutes, on ira à Coney island la prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.