NYC : De l’autre côté du pont de Brooklyn

A NYC, le pont de Brooklyn représente une attraction touristique populaire ainsi qu’une image de carte postale idéale pour illustrer la grande pomme. Du haut de ses impressionnants pylônes, des câbles se tissent comme ceux d’une araignée pour venir supporter la structure suspendue qui relie Manhattan à Brooklyn sur une longueur de 1825 mètres. Cette prouesse architecturale du XIXe siècle a traversé le temps et est devenue un symbole fort pour la ville qui fait que la traversée du pont est une étape incontournable de votre séjour.  Popularisé par le grand écran, le pont de Brooklyn vous ravivera surement le souvenir de certaines scènes de cinéma célèbres comme la mort de Godzilla emmêlé dans les câbles. Nous avons opté pour traverser le pont dans le sens Brooklyn – Manhattan afin de pouvoir marcher vers Chinatown et Little Italy ensuite.

La traversée du pont m’a paru assez ardue tant le chassé croisé entre piétons, cyclistes et rollers est incessant. S’il y a du monde, attendez vous à être bousculé et surtout gardez bien en tête qu’une ligne continue sépare les piétons et les cyclistes, restez donc du bon côté. Une fois sur le pont vous aurez de multiples occasions de repartir avec de belles images de cartes postales imprimées dans votre mémoire ainsi que dans vos appareils photos. 


 Pont de Brooklyn
NYC : Pont de Brooklyn

Brooklyn Bridge


L’avantage de le faire dans ce sens est incontestablement d’avoir un joli point de vu de face sur la Skyline où se dressent fièrement les buildings une fois arrivée de l’autre côté de la rive. Nous avons donc pris le métro direction Brooklyn pour nous arrêter à la station de métro la plus proche du pont. 

Nous avons eu la bonne idée de ne pas tout de suite nous précipiter vers le pont pour effectuer la traversée mais plutôt d’aller explorer ses alentours. Nous empruntons Cranberry street qui nous expose ses larges rues bordées par des maisons typiquement new yorkaises. Le quartier semble être isolé dans une bulle, loin de l’agitation touristique, où seules les discussions frivoles provenant des terrasses de quelques restaurants semblent venir titiller la tranquillité des lieux. Au coin d’une rue, une petite enseigne lumineuse rouge vient troubler l’obscurité qui tombe petit à petit. Elle nous indique un petit pub de quartier, le genre de pub où dans les films le flic vient y finir sa journée difficile en picolant une Corona accoudé au comptoir. Le genre de Pub qui pourrait abriter un billard au fond de ses entrailles éclairés par des lampes colorés dont la vivacité des ampoules serait en peine. Au bout de la rue s’étale le Brooklyn Bridge Park et son incroyable panorama sur la skyline. L’endroit est parfait si vous voulez repartir avec de jolis clichés des tours alignées comme pour une photo de famille. Ici, on longe les berges de l’East River sous le regard lointain de la Statue de la Liberté. 



Je vous suggère aussi de vous rendre à cet endroit au coucher du soleil pour avoir les visions de jour et de nuit. La nuit, le reflet tremblant des tours dans l’eau offre un moment d’apaisement et de sérénité. Le pont illumine un tracé entre Manhattan et Brooklyn et déverse sur la rivière une palette de couleurs qui réjouit les yeux. Les différents faisceaux lumineux émanant des édifices transpercent l’obscurité de NYC et régalent les photographes venus avec leurs trépieds.


NYC : skyline de Manhattan

Vue de Brooklyn

NYC : skyline de Manhattan

Vue de Brooklyn

NYC : skyline de Manhattan

Pont de Brooklyn

Comment s’y rendre ?
  1. Pour un trajet Manhattan – Brooklyn à pied : L’entrée se situe au niveau du Parc du City Hall que vous trouverez sur les lignes J Z 4 5 et 6, station Brooklyn Bridge–City Hall/Chambers Street Station.
  2. Pour un trajet dans le sens inverse Brooklyn – Manhattan : La station la plus proche est High Street–Brooklyn Bridge Station sur les lignes A et C.

N’hésitez pas à vous balader dans le quartier de DUMBO ainsi que dans le Brooklyn Bridge Park.

 


NYC : Coucher de soleil sur Manhattan

Les grattes-ciel de NYC vous offrent un point de vue imprenable sur la ville. L’Empire State Building, le Rockfeller Center et plus récemment le One World Trade Center sont les trois principaux buildings qui vous offriront un magnifique panorama sur la grande pomme. Généralement on en choisit qu’un seul car les prix sont assez élevés. Pour notre part, nous optons pour le Rockfeller Center pour bénéficier de la vue sur l’Empire State Building, Wall Street ainsi que Central Park. Je vous recommande vivement de réserver en avance sur internet car ces lieux font partis des attractions touristiques majeures de New-York et par conséquent ils sont souvent gorgés de monde.
Pour que le spectacle soit garanti nous décidons de nous y rendre au coucher du soleil (heure ou l’affluence est plus élevée d’ou l’importance de la réservation). Ticket en mains, il nous faut environ 20 bonnes minutes avant d’accéder sur le toit, le temps de passer la sécurité et de monter dans l’un des nombreux ascenseurs qui vous amènent au sommet de la tour. Nous observons dans un premier temps la verdure de Central Park qui déroule sa végétation au coeur des constructions en acier et en béton. Vu d’en haut on prend bien conscience de l’étendu du parc et pourquoi il est surnommé le poumon vert de New-York.

NYC : vue sur central Park

Central Park


Nous continuons notre visite en nous dirigeant dans la direction opposée du parc pour admirer Wall Street vu du ciel. Les édifices s’étalent devant nous comme une immense forêt d’arbres en béton où les sommets se dévoilent dans toute leur intimité pour le plus grand plaisir de nos yeux. On s’aperçoit que les structures traversent le temps de part leur style et le contraste qu’elles génèrent avec les bâtiments plus contemporains et modernes. On sent ici toute la volonté des Etats-Unis à étaler sa puissance et ses richesses à travers des constructions qui épousent le ciel.

Au loin le soleil couchant projette sa lumière orangée sur les vitres et baigne la ville dans une ambiance tamisée et intimiste. Le spectacle nous régale, les objectifs des appareils photos sont tous braqués vers l’horizon qui s’éteint progressivement. On devine toute l’agitation de la ville en dessous de nous mais on en perçoit qu’un murmure comme si le temps était suspendu. Les discussions, les sirènes, les bruits d’échappement et les klaxons restent emprisonnés dans les artères des rues ce qui nous offre une parenthèse agréable. Je vous suggère d’attendre que le noir s’installe car petit à petit, au rythme de la nuit, New-York défit l’obscurité et allume ses écrans et ses enseignes offrant un magnifique feu d’artifice lumineux pour vos yeux. La ville refuse de dormir et se complait à nous laisser sans cesse dans son effervescence.


NYC : Radio city

Radio City

"NYC

"NYC

"NYC

Comment s’y rendre ?

Les lignes B D F & M sur la station 47–50 Streets / Rockefeller Center Station

 

Combien ça coûte ?

Plusieurs types de tickets étant vendu, vous trouverez toutes les informations sur le lien ici. Comptez a peu près 40$ pour un ticket classique.

 


NYC : Plongée au coeur d’un vrai Show Américain au Madison Square Garden

Au moment où nous nous sommes rendus à New-York, la saison de NBA était achevée. Il n’y avait plus de match des Knicks à domicile. Je ne suis pas une grande fan de basket mais j’étais très déçue de ne pas pouvoir assister à un match car j’ai toujours eu de très bons échos sur l’ambiance dans le stade et sur le fait qu’on se prenne vite au jeu. Par chance, il se trouve qu’un match de basket féminin opposant New York Liberty à Dallas Wings se jouait le lendemain de notre arrivée. On fonce sur l’occasion en espérant que le basket féminin connaisse la même ferveur chez les femmes que chez les hommes. Ce sera aussi l’occasion pour nous de pénétrer dans l’enceinte mythique du Madison Square Garden et de visiter les lieux. On achète les places « les moins chères » disponibles car cette dépense n’était pas prévue dans notre budget. On s’en sort tout de même pour 46$ par personne donc n’hésitez pas à vous y prendre en avance pour payer moins cher. 

 

NYC : Madison Square Garden

Madison Square Garden

 

L’excitation est au rendez-vous quand je pénètre dans le Hall de cette salle mythique. Au dessus de nos têtes un écran géant joue des animations des deux équipes qui vont s’affronter, mes yeux sont déjà conquis. L’installation se fait un peu comme dans une salle de spectacle, vous avez un secteur attribué par une lettre ainsi qu’un numéro de siège.  Une gentille quadragénaire un peu délurée nous a installé et nous a même proposé de nous prendre en photo Ingrid et moi voyant qu’on galérait un peu avec nos selfies. Comme je l’avais soupçonné la salle n’est pas remplie, le basket féminin attire moins de monde mais cela n’affectera en aucun ças l’ambiance de l’enceinte ovale.  En effet, parmi les gens présents il y a un peu de touristes curieux comme nous mais aussi beaucoup d’américains, des couples, des familles, des groupes d’amis venus pour nous garantir un moment festif durant le duel qui opposera les deux équipes. Un DJ, une mascotte, des danseurs, des pom-pom girls et un animateur assurent le show et les applaudissement et les cris du public nous plongent dans la bataille du match. On sent tout l’amour  des américains pour ce sport et combien il compte pour eux. Une choral interprète solennellement l’hymne Américain dans un silence respectueux. Puis, le coup d’envoi est donné, la musique ne s’arrête pas, les chants des supporters des Liberty résonnent dans l’enceinte et propulsent leur équipe. Quand les Liberty n’ont pas le ballon, c’est toute la salle qui entonne un chant de défense pour encourager leur équipe à le récupérer. Les temps morts ne portent bien leur nom que pour les joueuses car c’est là que les Cheerleaders garantissent le show en agitant leurs pompoms dans tous les sens et en distribuant des petits cadeaux vers les supporters. Des enfants paradent pour nous montrer leur talent de chanteurs et de danseurs.
Sur l’écran 360° qui trône au centre de la salle sont diffusées des images en direct des supporters choisies aléatoirement par les caméramans. Les réactions des gens quand ils se voient sur l’écran sont souvent amusantes voire originales. Nous avons également eu le droit à deux « celebrity row ». Sur l’écran central est diffusée une courte vidéo dans laquelle une célébrité apparait (cela peut être un extrait de série, de match sportif, d’émission…) ensuite la caméra se braque en direct sur la célébrité en question présente dans la salle. Nous avons ainsi pu voir le joli minois d’une actrice d’Orange is the new black ainsi que la carrure impressionnante d’un célèbre joueur de football américain que nous ne connaissions pas.

[kad_youtube url= »https://youtu.be/yN6WSKfYTpY » width=520 height=380 ]

[kad_youtube url= »https://youtu.be/a3uEHDY8_dQ. » width=380 height=520 maxwidth=520 ]


Le match durera deux heures pendant lesquelles nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. Comme prévu, nous nous sommes prises au jeu et nous finissions même par entonner les chants des supporters. La victoire ira finalement à l’équipe de NYC, nous sortons de la salle le sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête. 

Comment s’y rendre ?

Les lignes A C & E sur la station 34 Street–Penn Station

 

Combien ça coûte ?

 

Cela peut varier très vite. Tout dépend de la saison mais aussi si vous vous y prenez à l’avance ou non. Si l’experience vous tente, vous pouvez acheter vos tickets ici ou .

 

Où manger ? 

Si vous souhaitez tester les fameuses « slice » de pizza, courrez chez Suprema Pizza !!! Les parts sont géantes, délicieuses et absolument pas cher. L’endroit n’est pas loin du Madison Square Garden au numéro 413, sur la 8th Avenue.
La suite de nos aventures New-Yorkaise dans un prochain article….

Epingler cet article sur Pinterest

 

Article écrit par Aurélie

2 Comments

Aurore · 20 juillet 2017 at 16 h 21 min

Encore un dernier petit commentaire pour vous féliciter pour les photos, elles rendent tellement bien l’atmosphère de la grosse pomme ! C’est quoi votre appareil ?
Un tout petit conseil : n’hésitez pas à insérer des titres pour rendre l’article encore plus lisible, et comme ça vous serez aussi mieux référencées !
Belle journée 🙂

    Ingrid · 20 juillet 2017 at 16 h 24 min

    On prends tout les conseils ! Merci beaucoup en tout cas et figures toi que pour NY, la plupart des photos sont faites à l’Iphone. Sinon j’ai un Nikon D5200 de manière générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.