Road Trip en Espagne : Jerez de la Frontera, Cadix, Ronda & Malaga #4

Classé dans : Accueil, Espagne, Europe, Voyages | 0

Jerez de La Frontera

Andalousie

 

Nous reprenons la route pour nous enfoncer dans les entrailles des terres andalouses direction Jerez De La Frontera. Une fois n’est pas coutume, la chaleur est écrasante… C’est comme si un géant se promenait avec un sèche cheveux au dessus de nous. J’ai connu des barbecues plus froid que le tableau de bord de ma voiture où nous aurions pu aisément y faire cuir un œuf.  Nous ne transpirons plus des gouttes mais des cascades d’eau. Je demande à Ingrid de m’asperger avec la bouteille d’eau thermale comme un camé réclame son héroïne. L’arrivée à Jerez en voiture est périlleuse, les routes pavées du centre ville ne sont pas en bon état et sont relativement étroites. Nous garons la voiture au parking de l’hôtel et nous dirigeons en quête des trésors de la ville. Pour être honnête avec vous on est encore en train de chercher où ils sont. En effet, Jerez est notre grande déception de notre aventure. Nous avons arpenté la ville sous les rayons ardents du soleil andalou et nous n’avons croisé que des maisons fermées voire abandonnées. Le village est fantomatique, il n’y a aucune activité dans les rues, les bars ou les restaurants. Nous passons devant l’Alcazar mais la chaleur ne nous donne pas la force de le visiter. Nous regagnons notre hôtel déçues et torturées par le mercure.

 

Quoi visiter à Jerez de La Frontera ?

 

L’Alcazar de Jerez de La Frontera 

 

Adresse :  Calle Alameda Vieja, s/n, 11403 Jerez de la Frontera, Cádiz, Espagne
Horaires : Tout les jours de 9h30 à 17h30
Tarif : 5€

 

 

AdressePlaza Encarnación, 11403 Jerez de la Frontera, Cádiz, Espagne
Horaires : Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Tarif : Gratuit

 

 

Cadix

Andalousie 

 

Nous quittons Jerez le temps d’une journée pour aller visiter la belle (de) Cadix (a des yeux de velooour) qui sera malheureusement mon plus grand regret du voyage. C’était LA ville qui m’intriguait le plus et devinez quoi ? Après avoir mis toute mon énergie pour faire la route (toujours avec notre pote satanique, le soleil) et pour trouver une place… « COUCOU C’EST LES RELGES ONT EST LA POUR TE N***** TA JOURNEE ! ». Y’avait pas de débat, j’étais vaincue, j’avais l’impression qu’on donnait des coups de rasoir sur mes ovaires et la chaleur n’arrangeait pas les choses. Nous sommes allées au MacDo pour nous réfugier (la climatisation du fast food était notre salue) et attendre que ça passe. Ce n’est jamais réellement passé mais une fois les rasoirs transformés en aiguille d’acupuncture (comprendre que ça faisait moins mal mais que ça faisait mal quand même), nous sommes allées sur le sable pour essayer de sauver un peu la journée. Les rouleaux de l’Océan Atlantique frappaient de toute leur puissance le sable fin et doré de la plage. Il y a avait du monde, on sent que la ville est une station balnéaire prisée. Malheureusement je n’ai pas la force d’aller visiter le vieux centre ville, comme Ingrid n’a pas encore le permis, je décide de consacrer l’énergie qu’il me reste pour nous ramener à notre hôtel à Jerez.

 

 

Quoi visiter à Cadix ? 

 

La vieille ville et sa cathédrale nouvelle

Adresse : Plaza de la Catedral
Horaires : Du Mar. au Ven. de 19h à 20h – Le Dim de 11h à 13h – Du Lun. au Sam. de 10h à 18h30
Tarif : 5€ (Gratuit le dimanche)

 

Le théâtre Romain de Cadix 

Adresse : Calle Mesón, 11-13, 11005 Cádiz, Espagne
Horaires : Du lun. au sam. de 11h à 17h – Le Dim de 10h à 14h
Tarif : Gratuit

 

 

Le tour Tavira et sa vue imprenable sur la ville

Adresse : Calle Marqués del Real Tesoro, 10, 11001 Cádiz, Espagne
Horaires : Tout les jours de 10h à 20h
Tarif : 6€

 

Ronda

Andalousie

 

Pour rejoindre Ronda nous empruntons la magnifique route des villages blancs.  Ce chemin touristique et montagneux jonche les principaux villages qui font tout le charme de cette région. Les routes sont sinueuses et il n’est pas rare d’y croiser des camions veillez donc à redoubler de prudence. Le thermostat est monté à 47° (ressenti 200°), j’ai en effet la désagréable sensation d’être un poulet embroché dans un four.  Comprenant une fois de plus que la chaleur nous freinera, nous éludons dans un premier temps le vieux centre pour foncer visiter le Pont Neuf (Puente Nuevo), attraction phare de la ville. Le pont relie les deux parties de la ville de Ronda séparée par les gorges du Guadalquivir. Malgré la chaleur nous trouvons la force de descendre plus bas le long de la falaise pour bénéficier d’un point de vue plus alléchant sur le pont. Nous nous imprégnons de souvenirs et nous immortalisons le moment grâce à nos appareils photo avant d’attaquer la remonter. N’hésitez pas à faire l’effort de descendre aussi, c’est un petit chemin tortueux et dangereux à certains endroits mais si vous vous éloignez du bord vous resterez en sécurité. C’est un spot idéal pour admirer comment la nature se complais et s’articule autour de cette vieille construction d’un peu plus de 200 ans. L’inconscience totale c’est de ne pas avoir emmené une bouteille d’eau avec nous. Le moindre effort physique sous cette chaleur se paye immédiatement, l’organisme est mis à l’épreuve et le malaise m’a souvent frôlé. Non sans mal nous sommes parvenues à remonter. Nous décidons sagement de regagner notre hôtel et de ne pas continuer notre visite de la ville tant nos corps nous réclament de la fraicheur et du repos.

 

 

Quoi visiter à Ronda ?

 

Le Pont Neuf et son Mirador

Adresse : Calle Armiñán, s/n, 29400 Ronda, Málaga, Espagne
Allez sur la Plaza de María Auxiliadora et descendez la calle de los Molinos pour avoir un magnifique point de vue sur le pont depuis les gorges !

 

Se perdre dans la vieille ville de Ronda est le meilleur moyen de visiter cette magnifique ville perdue dans les montagnes.

N.B : On vous conseil pour visiter Ronda de faire une excursion au départ de Malaga, cela vous évitera de dormir sur place puisque l’aller-retour se fait facilement. Une journée suffit amplement pour visiter Ronda.

 

 

Malaga

 

Nous quittons Ronda au petit matin pour échapper le plus possible aux rayons agressifs  du soleil. Nous espérons également gagner en fraicheur en rejoignant la côte. L’arrivée à Malaga se fait dans un balai d’automobilistes ingrats qui feraient passer les parisiens pour des bisounours de la route. Notre hôtel se situe dans la bordure de Malaga, la circulation est dense et il n’y a rien a voir à part des immeubles abîmés par le temps. Le mercure a baissé, il fait 27° (en Espagne c’est froid) mais reste de moins en moins acceptable pour moi. D’autant plus qu’à la chaleur se mêle une désagréable odeur d’échappement de véhicules qui pollue et noircit l’air. On entame la visite de la ville par le port où l’on aperçoit des ferry transméditerranéens prêts à voguer vers l’Afrique. En continuant notre chemin on arrive sur la plage de la Malagueta. L’endroit est loin d’être transcendant, la plage n’est pas très propre, on s’y sent vite étriqué et elle est bordée par des immeubles défraichis. Nous décidons de ne pas nous y attarder et d’aller plutôt casser la croute dans le ventre de la vieille ville. La magie andalouse semble s’éteindre peu à peu au rythme de notre progression au cœur de la ville. Trop de monde, trop de bruit, trop de travaux, ici on est loin de l’ambiance légère et des tourbillons de couleurs de Cordoue et de Séville. Nous n’avons pas de conseil de visite à Malaga car la ville ne nous a pas donné envie de continuer notre exploration. Peut-être étions nous trop fatiguées par nos 20 jours de périple en voiture sous une chaleur écrasante et que nous n’avions plus le gout de l’aventure espagnole. Après avoir discuté avec Ingrid nous décidons de rentrer en France pour bénéficier d’un climat plus favorable. C’est donc à Malaga que s’achève notre road trip. Le lendemain nous mettons le réveil à 7h00. Après un plein d’essence et une vérification rapide de la voiture, nous mettrons une journée sur les routes pour regagner la frontière et clôturer cette aventure trépidante.

 

Plage La Malagueta

 

Quoi visiter à Malaga ? 

 

L’Alcazaba

Adresse : Calle Alcazabilla, 2, 29012 Málaga, Espagne
Horaires : Tout les jours de 9h à 18h / Jusqu’à 20h du 1er Avril au 31 Octobre
Tarif : 2,20€ et 3,40€ avec Castillo de Gibraltar
(Gratuit le dimanche à 14h)

 

Le Castillo de Gibraltar

Adresse : Camino Gibralfaro, S/N, 29016 Málaga, Espagne
Horaires : Tout les jours de 9h à 18h / Jusqu’à 20h du 1er Juin au 30 Septembre
Tarif : 2,20€ et 3,40€ avec l’Alcazaba

 

Adresse : Calle Molina Lario, 9, 29015 Málaga, Espagne
Horaires : Du Lun. au Ven. de 10h à 18h / Le Sam. de 10h à 17h
Tarif : 5€

 

Le centre historique et ses ruelles typiques andalouses

 

Epingler cet article sur Pinterest

 

 

Et vous, ça vous est déjà arrivés de rentrer plus tôt d’un voyage, de sentir que vous en aviez fait le tour ? Dites nous tout en commentaires.

 

 

Article écrit par Aurélie

 

Laissez un commentaire