Après un premier séjour à New-York, me voilà de retour sur la Côte Est des États-Unis. Cette fois ci je suis seule, je vais donc pouvoir faire ce qui m’enchante et aller là où le vent me mène dans les rues de Washington. Par chance, j’ai encore une fois quelqu’un qui peut m’héberger. Un ami venu tout juste s’installer dans la banlieue de Washington pour faire des études de droits. Il me prêtera son canapé pendant mon week-end à DC. 🙂 (Merci Vincent!)

Pour ceux qui ne savent pas ce que signifie DC, DC = District OF Columbia. À ne pas confondre avec l’état de Washington qui lui se trouve à l’opposé ( du côté de Seattle).

Me voilà donc prête pour arpenter les rues de la Capitale Américaine avant de retourner à New-York.

 

Washington D.C

Université de Georgetown 

 


Ce matin je me lève tôt. Mon but, voir le plus de choses possible en deux jours. Mon plan dans une poche, me voilà partie à la découverte de Washington en direction de l’Université de Georgetown. J’avoue avoir un faible pour les universités. Probablement parce que je regarde beaucoup de séries/films Américain(e)s qui se déroulent dans ces Universités. (Le mythe Américain n’est jamais loin.) Puis au delà de ça, ces universités sont vraiment sublimes. Il est très agréable de s’y promener et de découvrir les campus souvent immenses.  Celle de Georgetown est d’autant plus belle de par son architecture, j’ai cru pendant une minute m’être retrouvée à Poudlard.



Après la guerre, Karski reste aux États-Unis. Ce dernier enseigne les sciences politiques et plus précisément les relations internationales à l’université de Georgetown à Washington. Il décide de ne plus jamais parler de ses expérience du temps de guerre, en particulier de ses constatations oculaires du sort des Juifs. Kerski est cependant forcé de sortir de ce silence quand des étudiants qui ont connaissance de son livre de 1944 désirent entendre des récits de sa bouche. Il s’engage aussi dans le combat contre le second totalitarisme qu’il a connu : le communisme soviétique. Dès 1945, il travaille avec la CIA et le FBI, donnant des cours sur la guerre psychologique et participant à des opérations de propagande.



Dans un élan de confiance, me voilà qui entre à l’intérieur de l’Université pour prendre une photo !


Washington


L’Université visitée, direction le Lincoln mémorial et ses alentours remplis de monuments historiques. Pour gagner du temps, je prends un taxi qui m’emmènera directement sur place.


Constitution Gardens

 


Après avoir fini de longer les jardins de la constitution dit « Constitution Gardens » en anglais, je me dirige plus au centre de la ville pour voir notamment la fameuse Maison Blanche de Washington.

A savoir : Le président Ronald Reagan proclama le parc comme un « hommage vivant à l’héritage de la Constitution des États-Unis » le 17 septembre 1986 en honneur du bicentenaire de la constitution américaine cette année-là. On trouve effectivement de nombreux mémoriaux dans cet énorme parc.


Washington


En me promenant, je tombe sur ces sculptures/statues qui sont des hommages pour les marines de l’armée US.


 

Washington


Là voilà ! La fameuse Maison Blanche. Bon c’est joli mais vu la queue pour la visite, je me contenterais de la regarder d’ici. Puis Barack n’est pas là alors… 😉

Depuis la maison Blanche, je continue a arpenter les rues au hasard pour trouver de quoi m’installer et manger quelque chose. Une fois mon repas terminé, je finie pars prendre le métro pour rejoindre le Capitole qui est toujours en travaux. D’après mon plan, je devrais trouver une station de métro non loin de là. Je passe donc par la jolie station de métro « Union station ».



Je marche depuis 9h ce matin, autant vous dire qu’un petit arrêt s’impose. Après m’être baladée dans le jardin du Capitole, je pars m’installer dans l’herbe pour une petite sieste. La vie est douce à Washington, c’est dans ces moments là que je me dis que la vie est plutôt cool. 🙂


La sieste terminée je repars arpenter les rues de DC. 🙂


Parc National Mall

 

En chemin je tombe sur le Jardin National de Sculpture en plein Air. Ce jardin atypique attire mon attention, je décide donc d’entrer y faire un tour. Les sculptures sont toutes plus folles les unes que les autres. Certaines sont très réalistes comme la fameuse fausse station de métro Parisienne, d’autres me laisses perplexe. 🙂



Je continue mon périple et finie ma journée au magnifique Musée National d’histoire Naturelle. La chance est encore une fois de mon côté puisque nous sommes dimanche et le musée est donc gratuit !


 

Redécouvrir New York

 

Mon weekend terminé, il est temps pour moi de partir à NY. Mon départ se fera le dimanche soir en Bus au lieu du lundi matin, ce qui me fera gagner une demi journée à New York. Comme tout au États-Unis, le bus est énorme, j’ai de la place pour mes jambes, il y a le Wifi et comme je suis une fille bien organisée, mon hôtel se situe à deux pas de la gare d’arrivée des bus.


Central Parc

 

Son aspect naturel est le résultat d’un important travail paysager : le parc contient plusieurs lacs artificiels (dont le plus important, The Jacqueline Kennedy Onassis Reservoir s’étend sur 0,43 km2), des chemins piétonniers, deux pistes de patinage sur glace, une zone de protection de la vie sauvage et des pelouses pour pratiquer sports et jeux de plein air. Le parc est en outre un « sanctuaire » pour les oiseaux migrateurs, où de nombreux observateurs viennent les découvrir. Une route de 9,7 km de long, relativement peu fréquentée par les automobilistes, entoure le parc. Elle peut être empruntée par les piétons, les coureurs de fond, les cyclistes ou encore les adeptes du roller, surtout le week-end et en semaine après dix-neuf heures, lorsque la circulation automobile y est totalement interdite.

Ma première journée sera donc dédiée à ce parc. Je pars au cœur de la ville l’appareil photo dans les mains. Moi qui rêvais de revenir dans l’unique but de prendre des photos ! C’est maintenant chose faite.



J’adore me balader dans Central Parc. Notamment parce qu’il est tellement grand que même à l’intérieur du Parc, on retrouve divers endroits bien distincts. Des endroits pour flâner, d’autres pour se poser, des terrains de baseball pour jouer, des lacs artificiels à admirer et encore pleins d’autres endroits que vous verrez ci-dessous. C’est d’ailleurs en me baladant que je suis tomber sur un spectacle de Hip-hop et très clairement, au delà du fait que les mecs soient bons, ils sont aussi très drôles. C’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis arrêtée pour voir le spectacle une deuxième fois. N’hésitez pas à vous arrêter aussi si vous passez par là un jour.



Naumburg Bandshell & Bethesda Fountain

 

En continuant ma balade, juste après se spectacle se situe « Naumburg Bandshell ». Pour ceux qui ne connaissent pas, cette place située au sud du parc possède un kiosque à musique qui est souvent utilisé l’été pour des concerts en plein air. En continuant ma route, au dessus de ce fameux kiosque, je suis tombée sur cette très jolie place.



Cette place est magnifique, on y trouve souvent beaucoup d’artiste comme sur les photos ci dessus. Juste derrière se trouve l’un des lacs artificiels de Central Parc.



J’arrive enfin au pont que je cherchais tant, il est sublime. Il a un côté très romantique que j’avoue apprécier. Le Bow Bridge, fait de fonte se situe au cœur de Central Parc. Un magnifique panorama sur les buildings et le Lake – ancien paradis pour les patineurs du début du XXème siècle, désormais utilisé pour les bateaux à rames – nous attend. Ce pont célèbre a été filmé dans de nombreux films comme Un automne à New York, Keeping The Faith ou encore la comédie Uptown Girls.



Central Parc est aussi un parc ou la Faune et la Flore évoluent. Ce dernier accueille 270 espèces d’oiseaux et 14 espèces de mammifères (lapins, marmottes, écureuils, ratons laveurs…). Il se situe sur la route atlantique des oiseaux migrateurs qui s’y arrêtent. Le matin, à Turtle Pond, des hérons argentés peuvent être aperçus, et environ 80 000 poissons évoluent dans l’Harlem Meer.

Avec ses 341 hectares de verdure, Central Park représente le plus vaste espace vert de Manhattan. Il possède l’une des dernières plantations d’ormes américains dans le nord-est des États-Unis.


Pont de Brooklyn

 

Ayant déjà vue le Pont de Nuit la première fois que je suis venue à New York, je décide cette fois-ci de mettre mon réveil très tôt pour voir le pont à la lueur du petit matin. Une fois de plus, je suis pressée de voir le spectacle sous mes yeux.



Après plusieurs photos depuis Brooklyn, je remonte le pont sous le soleil levant accompagnée des joggeurs de première heure.



Une fois le pont passé, je me ballade les yeux rivés vers le ciel. C’est ici au sud de Manhattan que se trouve Wall Street, le fameux quartier ou se trouve la plupart de tout les grands buildings même si au fond, tout à New York parait immense comparé à la France. Je me balade et remonte jusqu’à mon quartier, Times Square !



 

Je finirais ma journée en faisant du shopping dans les rues de Time Square. 🙂


Grand Central et Empire State Building

 

Un nouveau jour se lève sur New York et je continue mon périple vers les monuments les plus connus dans l’unique but de pouvoir capter l’essence de cette ville sur mon appareil photo. Je prends donc mon appareil, met mon casque sur les oreilles et parcours les rues de New York avec le son de ma musique qui m’accompagne. Je chevauche le sol sur les rythme des plus gros tubes US du moments. La musique et la ville sont en symbiose, je ne marche plus, je danse.



Après plusieurs blocs, j’arrive enfin au fameux Terminal Grand Central. Pendant les années 1990, la gare a été entièrement rénovée, les travaux ont duré jusqu’en 1998. Le plus étonnant a été la redécouverte du plafond du hall principal, orné d’un ciel étoilé parsemé de constellations et peint par Paul-César Helleu, qui était caché sous une couche de saleté et de suie.



Après une heure à arpenter Grand Central, je quitte cette gare immense pour aller voir le fameux Empire State Building. En route je rencontre le Flatiron Building. Ce fameux building qui, vu d’en haut prend la forme d’un fer à repasser est toujours aussi majestueux.



En grande fan de série, j’associe évidemment l’Empire State Building à Gossip Girl. Ceux qui regardent me comprendront lorsque je dirais que monter tout en haut m’a rappelé la fameuse scène entre Chuck & Blair ou cette dernière lui dit cette phrase culte :  » 3 words, say it and I’m yours « . Evidemment ceux qui ne regardent pas ne comprendront pas. Tant pis, faudra vous y mettre ;).

Mis à part cette parenthèse, la vue est sublime (pas autant que celle du Chrysler) et sous mes yeux se dessine une ville qui grouille.


Ground Zéro & Wall Street

 

Avant dernier jour à New York. Aujourd’hui c’est Vincent (qui m’a hébergé à Washington) qui vient à NY nous voir Julia & moi. Julia c’est sa copine qui l’a suivi sur le continent pendant sa première année à l’université de droit. Elle fera son année comme fille au pair pendant un an un peu plus loin que NY. C’est donc le bon moment pour tous nous retrouver. Je pars retrouvé Vincent à Ground Zéro, la où se trouvait les anciennes tours jumelles. Se retrouver ici est toujours très prenant.



Je suis Vincent jusqu’à Wall Street de nouveau. Le quartier est tout aussi impressionnant de jour comme de nuit.



Nous finirons notre journée dans un bar du côté de Greenwich Village.



Je finirais mon séjour comme je l’ai commencé, avec une dernière journée à Central Parc et la visite de la très belle université de Columbia accompagnée cette fois-ci de Julia et Vincent avant mon retour à Paris.

 

Article écrit par Ingrid

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.