Jour 11 : Trail aux pieds des cheminées de fées 


La nuit fut très froide. Le mercure a dû flirter avec les 4 degrés. Nous avons dormi dans un chalet en bois à quelques kilomètres de Panguitch. Il a fallu se serrer très fort dans le lit pour affronter l’air glacé de Bryce Canyon. C’est avec beaucoup d’enthousiasme dans la voix qu’Ingrid me montre le programme du jour. Rien de bien sorcier, un petit trail qui ressemble plus à une balade dominicale au cœur du canyon avec plusieurs arrêts pour jouir des différents points de vues. A l’entrée du parc, je dégaine comme un cow-boy le pass America the beautiful, j’ai l’habitude maintenant.



On se gare au visitor center et on monte dans la navette qui nous emmène au point de départ du trail : Sunset point. De là, nous avons une vue panoramique incroyable sur l’amphithéâtre naturel de Bryce Canyon où trônent de façon stoïque les hoodoos. Ces structures géologiques formées par l’érosion qui ressemblent à une forêt rocheuse plantée dans le désert. On appelle cela de façon plus poétique les cheminées de fées. Je trouve que ça colle bien avec la magie que le paysage dégage.



Elles ont toutes une forme singulière et peuvent faire penser à des châteaux, des animaux, des buildings… Le chauffeur de notre navette nous a dit qu’il suffisait de faire aller son imagination pour y voir plein de choses. Personnellement j’ai la sensation d’avoir plongée dans une photo de google image lorsque je m’amusais à taper « ouest américain » dans la barre de recherche. Une téléportation dans un décor irréel, comme dans Mary Poppins. Un paradoxe me saute aux yeux, c’est la végétation verte et luxuriante qui contraste avec le sol orangé et sec du désert. Ici, les arbres et les colonnes rocheuses se partagent les lieux dans une symbiose extraordinaire. 



Mauvaise surprise le Navajo loop trail est fermé à cause de chutes de pierres. C’est pas grave, on élabore un plan B et on s’engouffre dans le Queens Garden trail. Le chemin dessine un tracé descendant le long des cheminées de fées et permet d’accéder aux pieds de ces bâtiments de roche. Je me sens petite face à ces sculptures naturelles imposantes qui ont traversé des millions d’années et qui portent les stigmates de leur histoire. Certains hoodoos s’étirent vers le ciel et semblent bomber leur torse devant les promeneurs, d’autres paraissent plus fragiles et friables. Les couleurs sont absolument incroyables. Le ciel bleu contraste avec les dégradés de teintes chaudes de la roche. Ingrid se régale avec son appareil photo pendant que mes yeux ne quittent pas l’éclat majestueux du désert. 



À la fin du trail, nous sommes contraintes de faire demi tour, c’est la seule façon de revenir au début de la randonnée. Au dessus de nous, un épais nuage grisâtre chasse le ciel bleu tandis que le vent siffle et semble se frayer un chemin à travers les cheminées. Les bourrasques entraînent des fumées de poussières qui fouettent le visage et piquent les yeux. Nous regagnons la voiture et décidons de dire au revoir au canyon à Bryce Point et Inspiration Point. Deux points de vues magnifiques qui régaleront mon album de photos souvenirs. 



En quittant le parc nos estomacs nous titillent. Il n’y a pas grand chose pour se nourrir ici sans passer par des restaurants. On retourne nous ravitailler au supermarché de Panguitch où je décide de tester les macaronis cheese. C’est dégoûtant. J’ai limite la sensation que les burgers me manquent. Demain il faudra déjà reprendre la route vers Moab. Je profite une dernière fois de l’air frais de l’altitude car je sais que les prochains jours seront très chauds. 


To be continued…


2 Comments

Matatoune · 5 juin 2019 at 5 h 18 min

A demain donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.